AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cyathopharynx foai Kabogo

Aller en bas 
AuteurMessage
Dominique
Conseiller cichlide en général (américain,africain ...)
Conseiller cichlide en général (américain,africain ...)
Dominique

Masculin Nombre de messages : 48
Age : 51
Localisation : 13 Miramas
Humeur : toujours égale
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Cyathopharynx foai Kabogo   Dim 3 Fév - 21:18

Cyathopharynx foai Kabogo




Description:

Le Cyathopharynx a été décrit pour la première fois par Boulenger en 1898 sous le nom de Paratilapia furcifer .
Mais en ce qui concerne le foai, il fut décrit un an plus tard par Vaillant en 1899 sous le nom de Ectodus foae .
Il est séparé en deux espèces différentes par Poll en 1946.
ndr: remis en synonymie depuis ?

Il semblerait que le foai soit plus haut de corps que le furcifer et que les nageoires dorsales et anales soit de couleurs plus foncées aussi bien chez les mâles que chez femelles.
C’est ce que j’ai pu aussi constater entre le Cyathopharynx foai "Moliro", le foai "Kabogo" et le furcifer "Mbity" que je maintiens dans trois bacs différents.
Mais cette description reste encore un peu floue pour certaines personnes.

Les Cyathopharynx foai peuvent atteindre en aquarium une taille de 22 cm pour les mâles et de 12 à 15 cm pour les femelles.
Il peut être observé tout autour du lac du Nord au Sud à des profondeurs de 5 à 15 mètres, pouvant parfois aller jusqu’à 25 mètres.

Habitat et Alimentation:

Le Cyathopharynx foai vit généralement dans des endroits sableux voire un peu rocheux, aussi bien en eaux claires qu’en eaux troubles .
Il se nourrit d’algues unicellulaires et de diatomées présentes sur les roches et à la surface du sable.
Je n’irai pas jusqu’à dire que le Cyathopharynx est un brouteur du fait qu’il n’a pas la dentition du Tropheus par exemple, mais il est souvent en train d’arracher les algues sur les plantes, les vitres et les roches.
Le Cyathopharynx fouille et aspire le sable et les roches toute la journée afin d’ingérer suffisamment de valeur nutritive ce qui provoque une élimination quasi continue d’excréments.

En aquarium, je les nourris de paillettes à base de spiruline forte et de cyclops.



Maintenance:

A ce jour , je maintiens mes Cyathopharynx d’une taille de 8 à 10 cm pour les femelles et 12 à 15 cm pour les mâles en groupe de 8 à 12 individus en bacs communautaires, ce qui permet d’avoir plusieurs mâles dont un très coloré .
J’ai pu constater qu’il y avait une différence de comportement entre les foai "Kabogo" et le foai "Moliro" : ce dernier est bien plus calme.
En ce qui concerne le furcifer "Mbity", mise à part la différence de taille (surtout en largeur) et de couleur (plus claire sur les nageoires et sur le corps) je n’ai rien remarqué de bien flagrant.

Les Cyathopharynx foai "Kabogo" sont maintenus dans un bac de 220X80X50 avec des Cyprichromis leptosoma "Utinta", des Gnathochromis permaxillaris, un couple de Xenotilapia spiloptera et un couple de Julidochromis regani "Kipili" : toute la population cohabite bien.

Les Cyathopharynx foai "Sibwesa" sont eux dans un bac de 220X60X70 en compagnie de Cyprichromis leptosoma "Kigoma" de Neolamprologus multifasciatus et de Julidochromis ornatus "Uvira"

Les Cyathopharynx ont horreur des changements d’eau trop brusques : lors d’un changement d’eau trop important, ils ont délaissé leur nid durant 15 à 20 jours. Ils préfèrent un léger courant dans une bonne partie du bac.
Il est aussi conseillé de les maintenir dans de gros volumes : bacs longs et surtout larges.

Sinon, la cohabitation avec des Xenotilapia autres que ceux vivant en partie sur les roches (style papilio et spilopterus) est fortement déconseillée : ça le dérange dans la construction de son nid. Ce qui m’amène à vous parler de la reproduction.

Reproduction :

Dans mes bacs, le mâle construit un nid en forme de cratère d’une taille qui varie entre 30 cm et 50 cm : il y vit et forme ainsi son territoire.

Il parade toute la journée pour attirer les femelles.
La femelle prête à pondre est conduite à son nid et là, les choses se compliquent pour lui quand un second mâle a lui aussi un nid de l’autre côté du bac : la parade est magnifique, la femelle peut pondre une partie de ses œufs avec un mâle et terminer avec un autre.

Les femelles pondent entre 30 et 50 œufs voire plus et incubent pendant 3 semaines environ.



Je n’ai pas encore eu la chance d’avoir de pontes qui soient allées jusqu’au bout : les mâles sont toujours derrière elles et les harcèlent. Je manque de cachettes : le problème va être résolu très vite.


Après un problème de bac cassé, j'ai perdu mes Cyathopharynx foai "Kabogo"


Dominique


Ouvrages de référence :
Les cichlidés du Tanganyika dans leur milieu naturel AD Konings, 1998
Les secrets du Tanganyika AD Konings et Horst Walter Dieckhoff, 1992[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aquatanga.fr-bb.com/
 
Cyathopharynx foai Kabogo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aquariophilie bouche du rhone :: Aquarium d'eau douce :: cichlidé Africain-
Sauter vers: